Ma très bonne amie Anne-Marie, à qui nous avons rendu visite dans le Poitou, m'a fait découvrir cet étonnant meuble qu'elle a trouvé dans une brocante. Conçu avec beaucoup d'astuce au début du siècle dernier, il était anciennement utilisé par les couturières qui pouvaient y ranger tout leur nécessaire et installer sur le plateau leur machine... 

table de couture 1

Cette travailleuse ressemble finalement beaucoup à un classique guéridon à rabats. L'un de ses côtés semble ne comporter que deux tiroirs, mais cela est trompeur car, ô surprise, en glissant la main sous le meuble, un troisième tiroir apparaît comme par magie, délivrant son secret. La cachette se faisait bien discrète...

L'autre côté est composé d'une seule porte donnant accès à un espace de rangement plus vaste. C'est là que les couturières, semble t'il, cachaient leur pot de chambre, comme celui en faïence de Digoin que mon amie a  chiné pour me l'offrir ensuite très généreusement.

table de couture 2

Cette travailleuse est le touchant témoignage de toute une époque aujourd'hui révolue... Elle raconte le travail de toutes les couturières d'antan, mais également le savoir-faire des ébénistes qui créaient alors des meubles tout aussi fonctionnels que beaux.

Belle semaine à vous toutes et à très bientôt, pour de nouvelles créations !

Avec toute mon amitié,

Véronice.