Durant nos vacances d'été, j'ai pris beaucoup de plaisir à déambuler dans les pittoresques vide-greniers de nos régions de résidence, à la recherche d'objets susceptibles de compléter mes diverses collections. C'est ainsi qu'en Charente-Maritime, j'ai déniché deux anciens fers à repasser un peu rouillés qui méritaient quelques soins.

Ils ont donc fait le voyage retour dans nos bagages et j'ai entrepris cette semaine leur restauration, en les ponçant tout d'abord délicatement pour préserver leur décor avant de les recouvrir d'une couche de noir de ferronnerie. J'ai ainsi obtenu une belle patine qui leur redonne une nouvelle jeunesse et tout l'éclat nécessaire pour qu'ils soient exposés aux regards, accompagnés de petits coussins que j'avais confectionnés il y a quelque temps de cela...

fers à repasser 1

Dans la seconde moitié du XVIII ème siècle, existaient deux types de fers à repasser fabriqués à la main par des taillandiers, les fers dits "simples" d'une part et, d'autre part, ceux dits "en cage", dans lesquels on venait placer un morceau de fer chauffé à blanc.

Ceux que j'ai restaurés appartiennent donc à la famille des fers simples qui étaient chauffés de l'extérieur, parfois à plusieurs, sur des supports conçus comme des poêles à charbon. Leur lourdeur et leur rigidité permettaient alors de lisser efficacement les tissus. 

Nos aïeuls ne se contentaient pas de réaliser des ustensiles efficaces. Ils les agrémentaient également de jolis décors, ce qui leur ont permis de traverser le temps comme objets de collection... et de parvenir jusqu'à moi ! 

fers à repasser 2

Pour notre plus grand bonheur, quelques vide-greniers sont encore programmés ces prochaines semaines dans nos belles régions. J'espère pouvoir encore y faire d'intéressantes découvertes...

En espérant que vous avez toutes passé une bonne rentrée, je vous souhaite un bon week-end et vous redis toute mon amitié, ainsi que mes remerciements les plus chaleureux pour toutes vos fidèles visites sur mon site.

A très bientôt, pour de nouvelles créations !

Véronice