Cette période estivale se poursuit à un rythme un peu plus adapté à mes diverses escapades, ce qui se ressent sur ma production... Néanmoins, je m'amuse bien, quand le temps me le permet, dans la confection de petits ouvrages tout simples qui vont utilement agrémenter mon atelier de couture.

C'est ainsi que j'ai réalisé cette semaine ces quatre pochettes de rangement "vintage" pour mes fidèles aiguilles de travail.

Etuis à aiguilles 1

J'ai puisé dans ma réserve de jolis tissus imprimés représentatifs de la mode des années 50. Je les ai ensuite montés pour former les couvertures de quatre charmants petits livres qui ne demandent qu'à être ouverts...

Etuis à aiguilles 2

Mes aiguilles sont ainsi douillettement piquées dans des pages en feutrine de laine rose, prêtes à écrire une nouvelle histoire de couture...

Etuis à aiguilles 3

J'y range désormais mes aiguilles les plus récentes. Les plus anciennes restent, quant à elles, dans leur écrin d'origine. Elles témoignent de ces temps passés où la France produisait encore énormément d'articles métalliques pour la mercerie, à l'image de l'entreprise normande BOHIN, fondée en 1833 et seule rescapée de nos jours de cette industrie,  et qui, à l'âge d'or du début du XXème siècle, fabriquait annuellement 400 millions d'aiguilles.

Etuis à aiguilles 4

"Si tu veux cacher une aiguille, ne la cache pas dans une meule de foin. Cache-la dans un tas d’aiguilles !"

Je n'ai donc pas fait mienne cette amusante citation de Maurice G. Dantec. Pour ma part, je préfère de beaucoup cacher les miennes dans mes nouveaux petits ouvrages...

Je vous souhaite un très beau dimanche, rempli de soleil et de joie, de créativité et de passion !

A très bientôt, pour de nouvelles créations !

Avec toute mon amitié,

Véronice 

Inspiration - Tissus japonais YUWA "couture vintage" achetés chez "Au fil du temps". Pochettes de dimensions 9 cm X 9 cm